Spa Source La Roche Posay
Mon combat

La cure thermale post-cancer

Hello la blogosphère ! Je reviens d’un séjour découverte de deux jours à La Roche Posay, où j’ai pu découvrir les tenants et aboutissants de la fameuse cure thermale post-cancer. Celle dont la socio-esthéticienne me vantait les bénéfices à grand renfort de flyer publicitaire lors de la première cure de chimio, lorsque je voulais juste savoir si mes ongles allaient être abîmés par mon protocole. La cure thermale, selon elle, c’était THE récompense de fin de protocole, la ligne d’arrivée à garder en tête. En mode : « hey, t’as un cancer, mais c’est pas grave, tu pourras aller à La Roche Posay gratos avec ton ALD ». J’exagère, mais si peu. Lorsque j’ai reçu une invitation à venir découvrir cette fameuse cure thermale dans ma boîte mail, je n’ai donc pas hésité. Je voulais voir ce qu’il en était de mes yeux. Armée de mon petit calepin, j’ai pris note de tous les détails. Voici donc mon compte-rendu, en espérant qu’il sera aussi informatif que possible.

La cure thermale post-cancer : késasko ?

Développée en 2008, la cure thermale post-cancer de La Roche Posay est avant tout une cure dermatologique qui vise à réparer les problèmes cutanés faisant suite au cancer et à ses traitements (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie), notamment : les brûlures, les cicatrices et les problèmes de sécheresse des muqueuses. Elle permet, en outre, d’aider le patient à retrouver une mobilité (par exemple en soulageant le lymphœdème au niveau du bras, après un cancer du sein). Des soins de support (sport adapté, atelier maquillage, groupes de parole et soutien psychologique, etc.) viennent également compléter la cure.

DSC_0079
Les thermes du Connétable, à La Roche Posay

A qui s’adresse-t-elle ?

La cure thermale s’adresse aux patients ayant eu un cancer et souffrant de problèmes cutanés liés à ce dernier. Elle est particulièrement adaptée à la suite de cancers du sein, ORL, gynécologiques, digestifs, hématologiques, pédiatriques et cutanés.

A noter que la cure thermale est également adaptée en cas de problèmes cutanés autres tels que le psoriasis, l’eczéma, les brûlures suite à accident, les lupus, etc.

Enfin, sachez que la cure thermale s’adresse aussi bien aux adultes qu’aux enfants, qui peuvent venir accompagnés de leurs parents.

Quand faire sa cure ?

Bien qu’elle porte le nom de cure « post-cancer », la cure thermale peut très bien se faire pendant vos traitements, à condition que votre oncologue n’y voie aucun inconvénient. Si vous avez, par exemple, une baisse des globules, il y a de fortes chances que votre équipe médicale vous la refuse. En revanche, vous pouvez très bien faire la cure entre deux traitements d’entretien (Avastin, Herceptin) ou pendant votre hormonothérapie.

Que contient l’eau thermale ?

DSC_0096
Fontaine d’eau thermale

 

L’eau thermale de La Roche Posay contient :

  • Du sélénium : anti-inflammatoire, anti-oxydant, régulateur du système immunitaire et protecteur des UVA et UVB
  • De la silice : apaisante et cicatrisante, elle améliore aussi l’élasticité de votre peau
  • Du calcium : revitalisant apaisant

4 soins obligatoires

Durant la cure thermale, 4 soins vous seront imposés :

  • La douche filiforme : elle est dispensée par le dermatologue thermal en personne. Ce n’est pas une douche comme on peut l’imaginer. Le dermatologue dispose de deux gros tuyaux et dirige les jets vers les endroits à traiter. C’est le médecin thermal qui prescrit le nombre et la durée des douches filiformes.

DSC_0082

La douche filiforme permet de réduire les adhérences et fibrosités, l’inflammation, l’hypertrophie cicatricielle et les lymphœdèmes (drainage progressif). Elle a également une action antalgique sur la douleur.

  • Les pulvérisations :  elles peuvent être faciales, générales ou même gynécologiques (pour soigner les sécheresses vaginales, par exemple). De l’eau thermale cicatrisante et adoucissante est nébulisée et vient asperger en douceur votre peau. Le centre dispose de plusieurs cabines avec des jets nébulisateurs dirigés à différents endroits. Pour ce qui est de la pulvérisation faciale, une buse capillaire est également disponible pour stimuler la repousse des cheveux.
DSC_0085
Buse de nébulisation faciale
  • Les bains : ils peuvent être locaux (manuluve et pédiluve) ou généraux. Ils visent à hydrater la peau et permettent de calmer les démangeaisons, les picotements et les neuropathies. Ils ont également des vertus relaxantes. Pour les personnes souffrant de neuropathies, des petites buses viennent pulvériser de l’eau aux endroits affectés.
DSC_0083
Bain thermal
  • Le massage sous pluie d’eau thermale : réalisé par un kinésithérapeute, le massage sous eau permet de drainer et d’assouplir la peau, de réduire les adhérences cicatricielles, de regagner une certaine mobilité et de préparer à une éventuelle reconstruction mammaire. Là aussi, le nombre de séances est défini par le médecin thermal.
DSC_0086
Table de massage sous pluie d’eau thermale

Soins supplémentaires

La cure thermale comprend également des soins buccaux : douche gingivale et pulvérisation buccale. Ces soins sont particulièrement indiqués en cas de problèmes buccaux liés à la chimiothérapie, notamment les mucites, ou dans le cas des cancers ORL (difficulté de salivation, cicatrices).

Attention : ces soins n’étant pas obligatoires, ils ne vous seront prescrits que si vous en faites la demande explicite. Il faut alors demander à vous faire prescrire la double orientation sur le formulaire CERFA.

Quelle durée et quels remboursements ?

Seules les cures de 3 semaines sont entièrement remboursées, à condition d’avoir été prescrites par un médecin (médecin traitant, oncologue, gynécologue, etc.) et d’être en ALD (il vous restera 18 € à charge). La raison est simple : 3 semaines est la durée optimale pour tirer le maximum de bienfaits de la cure. Vous pouvez néanmoins faire la cure sur une période plus courte, moyennant vos propres deniers. A noter que les gens qui ne sont pas en ALD peuvent bénéficier d’un remboursement de 65 % si la cure leur est prescrite par leur médecin.

Les frais de transport vous sont également remboursés en ALD (sur la base du centre thermal agréé le plus proche de votre domicile).

Quant au remboursement de l’hébergement, il se fait sur la base de vos revenus et ne peut dépasser un montant forfaitaire de 150 €. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site ameli.fr. Plusieurs hébergements sont à votre disposition : des logements liés au thermes, des mini-appartements, etc. Vous pouvez également louer un appartement dans la ville, sans passer par les thermes et en vous adressant directement aux propriétaires (l’option la plus économique).

Infos pratiques

  • La cure dure 3 semaines. Les soins se déroulent sur 18 jours (du lundi au samedi inclus). Les soins ont, en revanche, lieu les jours fériés (sauf dimanche).
  • La durée des soins est de 2 à 3 h par jour.
  • Tous les soins se font le matin.
  • Les soins se font avec une eau thermale chauffée à 37°, la température corporelle, afin de garantir un confort optimal tout en évitant les malaises.
  • Lors de votre arrivée, vous êtes accueilli(e) par un médecin qui définit avec vous une feuille de soins qu’il vous faudra amener chaque jour à chaque soin. Elle permet aux prestataires des soins de savoir la durée, l’intensité et le nombre de soins à effectuer.
  • La meilleure période pour une cure est mai-juin ou septembre-octobre. Si vous n’aimez pas l’affluence, évitez les vacances scolaires et notamment les vacances d’été.
  • La Roche Posay dispose de deux bâtiments de cure : les thermes St Roch (ouverts toute l’année) et les thermes du Connétable (ouverts uniquement en haute saison).

Le Pavillon rose

DSC_0099

Le Pavillon rose est un lieu d’accueil situé dans le parc thermal. Il propose des soins de support et notamment :

  • Un atelier maquillage correcteur où l’on apprend à mettre en valeur son visage avec bienveillance et à se réapproprier son image
  • Un accompagnement psychologique : consultations individuelles, cercles de parole, etc.
  • Des séances de sophrologie
  • Des séances de sport adapté à votre pathologie
  • Un atelier de conseil en image
  • Des soins de socio-esthétique (ongles, cuir chevelu, etc.)
  • Des conférences

Ces soins de support sont mis en place par l’Association Aqualibre. Pour pouvoir en bénéficier, il vous faudra adhérer à l’association : il vous en coûtera 20 € (tarif adulte) et 8 € (tarif enfant).

Le Pavillon rose abrite également une boutique de lingerie adaptée (Amoena, marque de sous-vêtements post-mastectomie), une boutique générale (livres et autres articles relatifs au cancer, habillement, etc.) ainsi qu’un salon de thé et comptoir gourmand offrant une restauration à base de produits frais et locaux (testés, approuvés !). C’est surtout un lieu d’échange entre curistes.

Spa Source

Il s’agit du spa de La Roche Posay, à distinguer des thermes, réservés eux aux curistes. Le spa est accessible par tous. Attention : l’entrée au spa n’est pas comprise dans votre forfait de curiste. Vous aurez néanmoins un tarif préférentiel à 19 € l’entrée au lieu de 32 €. Le spa est plus un lieu de détente et de relaxation qu’un lieu de cure. Les thermes et le spa sont donc deux entités bien séparées qui ne s’adressent pas forcément au même public. Cependant, rien ne vous empêche de vous y arrêter et de vous octroyer un instant massage relaxant dans l’après-midi.

DSC_0125
Spa Source

*la photo d’en-tête de cet article est celle du Spa Source et non des thermes pour curistes

Vous avez déjà fait une cure post-cancer ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires et questions sous l’article et j’y répondrai dans la mesure de mes connaissances. J’ai, pour ma part, bien envie de me laisser tenter par cette cure.

A très vite, pour de nouvelles aventures !

signature

7 réflexions au sujet de “La cure thermale post-cancer”

    1. Affection longue durée 🙂 c’est un statut spécial donné par la sécurité sociale en cas de maladie chronique ou grave et ça donne accès à de meilleurs remboursements !

      J'aime

  1. super article Laura! et du coup on peut faire la cure après le cancer aussi longtemps qu’on est en ALD ou il y a un délai après la maladie?

    J'aime

    1. Pas de délai requis non, tu peux y aller quand tu veux du moment que ton doc te la prescrit mais ils conseillent quand même d’y aller à la fin des gros traitements pour soigner les effets résiduels 🙂

      J'aime

  2. Merci beaucoup pour cet article ! Ça répond à beaucoup de questions que je me posais concernant la cure ! Dis moi les soins le matin, y a t’il plusieurs plage horaire de proposé ?
    Ou c’est une heure précise oú tous les soins commencent ? Merci

    J'aime

    1. Les horaires sont assez rigides car ils sont donnés en fonction des disponibilités des médecins qui pratiquent les soins. Après, tu peux toujours voir avec le centre thermal s’il y a quand même un peu moyen de moyenner mais à ce que j’ai cru comprendre, c’est assez compliqué. Dans tous les cas, impossible de faire grasse matinée sauf le dimanche car pas de soins le dimanche 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s