Colisée - Rome
Voyage

Rome – Toscane (Italie)

Hello la blogosphère ! Me voilà de retour sur le blog, après un petit mois d’absence. J’ai été très occupée ces derniers temps : boulot, travaux (j’aide à rénover la future maison de Maman !)… et vacances ! C’est de ces dernières dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui. Cet été, mon choix s’est porté sur l’Italie et ce, pour plusieurs raisons :

  1. J’habite à 25 min de l’aéroport de Luxembourg qui propose un vol Luxembourg-Rome direct (via LuxAir), pour un prix très raisonnable (135 € aller-retour, avec une collation à bord).
  2. J’avais envie de chaleur et de farniente.
  3. Les vols concordaient bien avec ceux de mon acolyte de voyage, une amie espagnole que j’avais prévu de retrouver sur place et qui décollait d’Alicante.

Nous nous sommes donc envolées pour l’Italie, que nous avons visitée pendant 1 semaine. En bonne blogueuse du dimanche que je suis, j’ai pris bien soin de documenter mon voyage pour vous faire un compte-rendu utile (budget, bons plans, visites, etc.). Alors, c’est parti ! Accrochez vos ceintures, décollage immédiat pour « la Botte ».

L’itinéraire

itineraire
Notre itinéraire

L’an dernier, nous avions opté pour un road trip en Ecosse. Nous avions particulièrement aimé cette solution et nous avons donc décidé de retenter l’expérience et de bouger en voiture pour faire une boucle.

Jour 1 : arrivée à l’aéroport de Fiumicino et départ pour Rome

Nous avions calé nos vols pour qu’ils arrivent plus ou moins en même temps (à +/- 1h d’écart). Retrouvailles à l’aéroport après 15 bonnes minutes passées à comprendre que nous n’étions pas au même terminal. Ha Ha ! Nous quittons l’aéroport pour rejoindre Rome. Plusieurs options s’offrent à nous :

  • Le train : gare juste devant l’aéroport. Compter 14 € pour un trajet jusqu’à la gare de Termini, au centre de Rome. Attention : le soir, le quartier de la gare est un peu craignos.
  • Le bus : arrêt de bus devant le terminal 3. Le moyen de transport le moins cher. Par contre, il faudra composer avec un temps de voyage nettement plus long. Arrivées vers 20h, nous avons préféré opter pour un autre moyen, histoire de ne pas arriver tard à l’hôtel.
  • Le taxi : le moyen le plus onéreux.
  • Les navettes minibus. Compter 18 € par tête. On vous dépose devant votre hôtel.

Bon, autant vous dire qu’on s’est fait avoir sur ce coup là. On était parties pour prendre le train mais le gars du guichet nous a convaincues de prendre une navette. Il est vrai qu’avec la navette, il n’y a pas besoin de se trimbaler les valises, mais autant vous dire que je m’attendais à tout sauf à ça. Le chauffeur, ou plutôt chauffard, qui zigzague comme un fou entre les voitures à une vitesse folle (j’ai regardé une fois le compteur qui affichait 150 km sur une voie rapide au trafic où la vitesse est limitée à 100). En ville, c’est pire ! J’ai cru qu’on allait faucher 2 motards, se prendre un terre plein et j’en passe. Bref, j’ai prié tous les Saints sans être croyante et, miracle, on est arrivées saines et sauves à notre hôtel, situé près de la Piazza del Viminale. Nous déposons nos valises et faisons un petit tour de nuit dans Rome où nous admirons le Colisée et ses illuminations. Avant de rentrer à l’hôtel, arrêt obligatoire dans une gelateria pour déguster notre première glace.

Jour 2 : visite de Rome

Nous attaquons notre journée à Rome, qui sera d’ailleurs notre seule journée complète à Rome. Etant donné le peu de temps prévu dans la ville, nous décidons volontairement de ne pas tout visiter et de nous concentrer uniquement sur les attractions qui nous attirent le plus. Nous marchons tout de même 17,3 km. Premier arrêt à la Fontaine de Trevi pour jeter une pièce. La légende dit que celui qui jette une pièce reviendra à Rome. J’en jette donc deux pour la peine. Nous arpentons les rues romaines, visitons le Panthéon (puisqu’on passe devant !), les différentes places et ruelles. Les fontaines, l’architecture, les cafés, les marchés : peu importe où je regarde, je suis ébahie par le charme du lieu. Nous mangeons dans un petit restaurant, en terrasse : de bonnes bruschettas. L’après-midi, nous nous rendons au Vatican. Sans doute l’endroit le plus magique de Rome. Plusieurs choses à y voir : la très célèbre Chapelle Sixtine (mais 2 heures de queue ont raison de nous et nous laissons tomber !), le musée et la basilique Saint-Pierre. La totalité du circuit vous coûtera 55 €. Ma forme physique n’étant pas au top, je préfère m’économiser pour me limiter à la Basilique St Pierre dont l’entrée est gratuite. Nous décidons également de monter dans la coupole, tout en haut, pour profiter de la magnifique vue à 360° sur Rome. Compter néanmoins 8 € pour l’accès à la coupole à pied, et 10 € si vous prenez l’ascenseur. Mais attention : l’ascenseur ne permet de monter que les 300 premières marches. Il vous en restera environ 200 à monter à pied. L’iPhone a compté l’équivalent de 19 étages. Autant vous dire que j’ai fait mon cardio ce jour là !

Nous finissons notre journée par un bon resto (spaghettis carbonara !) et un coucher de soleil derrière le Colisée.

IMG_8396

Jour 3 : départ pour Grosseto et visite de la ville

Récupération de la voiture de location après plusieurs détours (merci Google Maps !). Nous quittons Rome pour Grosseto où nous avons loué un charmant Bed & Breakfast pour 3 nuits. Nous arrivons après 2h de route et nous nous arrêtons à la Marina de Grosseto pour manger une bonne pizza et profiter un peu de la plage. Rien d’extraordinaire à cette plage mais nous avons besoin de larver au soleil. Nous finissons la journée par la visite de la vieille ville de Grosseto et une granita aux fruits frais, tout simplement divine.

IMG_8468[1]
Grosseto – Vieille ville

Jour 4 : Parc de la Maremme et Talamone

Si nous avons loué un BnB à Grosseto, c’est surtout parce que je veux visiter le parc régional naturel de la Maremme, situé à Alberese, à quelques km de Grosseto. C’est donc là que nous nous rendons au Jour 4. Pas d’accès en voiture dans le parc, il faudra vous garer au parking gratuit du petit village d’Alberese, en face du point touristique. En été, le parc se visite à pied, avec un guide (obligatoire pour éviter les départs de feu) ou à vélo. Nous choisissons l’option vélo. Nous payons chacune 5 € l’accès au parc et 10 € la location du vélo. Nous n’avons le droit d’emprunter que la piste cyclable qui nous mène à la plage de Collelungo.

Il y a beaucoup de vent mais nous accueillons la brise avec soulagement car l’effort est conséquent (du moins pour moi !). Peu de dénivelé mais beaucoup de faux plats qui mettent à rude épreuve mes genoux et articulations. On arrive enfin à la plage après un long parcours sur un chemin goudronné, bordé d’une pinède incroyable où chantent joyeusement les cigales. La plage est à couper le souffle : des dunes modelées au gré du vent, des petits cabanons fabriqués par les visiteurs à l’aide de bois flotté échoué sur le sable, une végétation luxuriante. J’emplis mes poumons d’air marin et me jette à l’eau malgré les gouttes de pluie qui tombent. La liberté totale. Nous repartons ensuite en chemin inverse, toujours à vélo, pour récupérer la voiture où nous retrouvons notre casse-croûte oublié sur le siège arrière. Pause déjeuner bien méritée. Le parc étant un lieu naturel protégé, il n’y a pas de vendeurs ambulants ni de restaurants. Il faudra donc penser à amener suffisamment d’eau et de nourriture.

Nous finissons notre journée à Talamone, où nous visitons le fort (visite gratuite, donations acceptées) et profitons d’une bonne glace et d’un coucher de soleil époustouflant sur la mer. A savoir que Talamone est un petit village connu pour être un spot de Kite surf. Une école y est présente et vous pouvez tenter l’expérience.

Jour 5 : Orbetello et la Plage de la Feniglia

Nous passons la journée à la plage de la Feniglia, une plage de 6 km de long, bordée d’une magnifique pinède. L’eau y est nettement plus claire qu’à Grosseto mais la plage est bondée, ce qui gâche un peu mon plaisir après la magnifique plage déserte de la veille, à Alberese. Nous louons un parasol pour 5 € car il fait très très chaud et les italiens qui se dorent au soleil toute la journée comme des poissons à la plancha me donnent des sueurs froides. Très peu pour moi. Je passe la journée à lire à l’ombre et à me baigner de temps en temps. Il est bon parfois de se reposer ! Compter 10 € pour louer une chaise longue à la journée. La plage dispose de petites cahutes qui servent à manger et à boire. De nombreux vendeurs ambulants passeront également vous proposer toutes sortes de produits (chapeaux, vêtements, lunettes de soleil, etc.)

IMG_8724

Jour 6 : San Gimignano, Monteriggioni, Sienne et Montepulciano

Nous nous levons tôt pour nous rendre à San Gimignano, un magnifique village toscan perché. Le panorama y vaut le détour. Parking payant (compter 2 € l’heure tout de même). Nous faisons le tour du village, nous promenons dans les ruelles, et j’en profite pour acheter quelques douceurs locales pour la famiglia.

Nous poursuivons par le village de Monteriggioni au panorama tout aussi magnifique (et au parking tout aussi payant. Ha !). Le village de San Gimignano est en revanche beaucoup plus joli, selon moi. Monteriggioni dispose d’une muraille. Il vous faudra débourser 2 € pour monter dessus. Nous nous contentons de la vue d’en bas, tout aussi jolie. Nous dégustons une piadina le midi, une espèce de crêpe un peu dure à la garniture variée (pour moi, jambon de parme, mozzarella et roquette). Le meilleur repas du voyage, sans doute ! Nous poussons ensuite jusqu’à Sienne où nous admirons la cathédrale sans la visiter (visite payante).

Nous sommes déjà bien fatiguées et ne tardons pas à rentrer à l’hôtel, à Montepulciano. Nous arrivons au BnB tôt car nous voulons profiter de la magnifique piscine avec vue sur les vignes et le village.

IMG_8903

Jour 7 : Bagni di San Filippo et Pitigliano

Nous attaquons le jour 7 en nous rendant aux Bagni di San Filippo, des sources chaudes qui coulent sur des roches calcaires impressionnantes.

IMG_9018

L’eau y a une odeur de soufre prononcée sans être dérangeante. Les gens se tartinent d’argile et profitent des mini baignoires naturelles offertes par les sources. L’accès y est gratuit (mais le parking payant : compter 2 € la première heure et 5 € les 3 heures). Les sources se trouvent dans un écrin de verdure, dans la forêt. C’est un endroit atypique et nous y restons un bon moment.

Nous finissons notre journée à Pitigliano, village perché à flanc de montagne magnifique avant de nous rendre à notre dernier BnB à Civitella Cesi. Le lendemain, nous rentrons à Rome, où nous nous relaxons avant de reprendre l’avion pour rentrer.

IMG_9038.JPG
Pitigliano

Bon à savoir

  • Les attractions touristiques coûtent assez cher mais il y a toujours la possibilité de ne pas tout visiter. Certaines parties sont gratuites (notamment au Vatican). Les tour operators essaieront par tous les moyens de vous convaincre de choisir un package onéreux et souvent peu attrayant, à grands renforts d’arguments marketing (pas de queue, etc.). Ne vous laissez pas berner !
  • Les parkings sont souvent payants mais vous pouvez toujours vous garer « à l’italienne », sur le bas côté, un peu plus en amont des attractions pour économiser.
  • Les restaurants ne sont pas très chers (compter 12 € pour un plat en moyenne). Plus vous approchez des attractions, plus les prix augmentent. Rendez-vous dans les ruelles excentrées pour profiter de la vraie cuisine italienne.
  • Pour visiter les monuments religieux, il faudra vous couvrir les épaules et les jambes (pas de shorts courts, débardeurs, etc.) sous peine de vous voir refuser l’entrée. Tenue correcte exigée ! Certaines églises mettent à votre disposition des espèces de tissus pour vous couvrir mais ce n’est pas garanti !
  • Comptez ~1,62 € le litre de SP95 pour l’essence et il peut monter jusqu’a 1,70 € selon les stations.

Le budget

Capture

Voilà la répartition de notre budget. Nous avons dépensé env. 1400 € à 2 soit env. 700 € par personne tout compris. Notre plus gros poste de dépense est celui des transports (voiture de location + assurance : 230 €, avion, parking, etc.). Peu de budget visites car nous avons surtout visité des choses gratuites et/ou naturelles.

Et vous, vous avez déjà visité Rome ? A très vite, pour de nouvelles aventures !

signature

 

4 réflexions au sujet de “Rome – Toscane (Italie)”

  1. Qu’il est chouette cet article, j’ai visité 3 fois Rome, mais je n’ai pas fait autant de choses. Tu m’as donné envie d’y retourner, c’est top voilà une très bonne idée de circuit! Merci du partage ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s