Mon combat

Top des choses à ne pas dire à une « cancéreuse »

Hello la blogosphère ! Bon, il était temps que je replombe un peu l’ambiance avec un bon article spécial cancer. Je me suis laissée aller avec des recettes et autres articles légers et vous avez cru que c’était fini, hein ? Ha. Ha. Et non ! Même si je ne suis plus en traitement, je suis confrontée tous les jours à la maladie et elle ne quitte jamais vraiment mon esprit. Pour les proches (les « aidants ») et les gens autour de moi (et des autres personnes malades, d’ailleurs), il est parfois difficile de savoir bien choisir les mots. Nous, les cancéreux, on est un peu des bêtes sauvages pour le commun des mortels. Et y’a pas mal de gens qui marchent sur des œufs. Parfois, c’est drôle. Parfois, non. J’ai donc décidé de vous faire une bonne vieille compil’ des perles que j’ai entendues. Et comme je sais que c’est pas facile de savoir quoi dire, je vais vous donner des petites astuces pour savoir comment gérer la situation au mieux.

maladie invisibleGuide du savoir-vivre dans l’environnement de la maladie 1.01. Vous êtes prêts ? Alors, c’est parti !

C’est que des cheveux, tu sais. Ça repousse !

Alors non, soyons clairs : c’est pas que des cheveux. C’est des cheveux, des cils, des sourcils, tes poils et même la toison de ta minette. No kidding. Alors oui, ça repousse, OK. Enfin, certain(e)s gardent quand même des trous, figure-toi. Et d’autres se retrouvent avec des cheveux tout filasses. Certain(e)s encore ne retrouvent jamais leurs sourcils et sont obligé(e)s d’aller se les faire tatouer. Et de prendre le risque de ressortir avec des sourcils tout gros à la Frida Kahlo qui virent au orange après quelques mois. Et quand bien même ça repousse, je vais me trimbaler avec une tête d’alien pendant des mois. Le problème, c’est surtout qu’on m’enlève mon libre arbitre. J’ai pas eu un coup de speed à la Brittney moi, j’ai rien demandé. Donc non, c’est pas « que des cheveux ».

Alternative acceptable : « Hey, j’ai repéré une marque de turbans super canon. Lundi, je t’emmène en shopping, ça te changera les idées. »

Moi à ta place, j’essaierais [insérer remède miracle ici]

Alors, mettons ça au clair dès le départ. Vous n’êtes pas à la place du malade. Et c’est pas parce que tu fumes le calumet de la paix que tu vas pas choper un cancer. D’ailleurs, pas la peine de vous lancer dans une tirade sur tel ou tel remède. Le corps médical se charge de nous soigner. Merci de garder vos conseils glanés sur Youtube/Google ou dans Gala pour vous. Attention, ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas aborder le sujet des thérapies annexes reconnues comme des soins de support utiles telles que : la relaxation, la kinésithérapie, la réflexologie, etc. Mais encore une fois, ce ne sont que des thérapies de support qui viennent apporter un certain bien-être. N’est pas oncologue celui qui consulte Doctissimo tous les quatre lundis.

Un cancer de l’ovaire ? Ah oui, la tante de la belle-sœur de Jean-Renaud est décédée de ça.

Merci mais non merci. Ça coule de source qu’on ne doit pas dire ça à un cancéreux, vous croyez ? Ben non. Moi je l’ai entendue plusieurs fois. Alors juste NON. J’essaie de survivre à une maladie grave dont je sais que les taux de survie sont bas, donc ne me dites pas que bidule truc machin chouette en est décédé. DU TACT SVP, DU TACT !

Et toi, c’est pour quand les enfants ?

Celle-ci est véridique. Sortie tout droit de la bouche de mon cousin, après que je lui ai dit que j’avais un cancer des ovaires stade III et que j’avais été opérée. Euh… Comment te dire ? On m’a enlevé tout le bordel à l’intérieur et je suis ménopausée à 28 ans, donc la question des enfants, tu peux éviter ?

Mais tu pourras adopter !

Alors, par où je commence avec celle-ci ? Premièrement, adopter ce n’est pas comme acheter un kiwi à Intermarché, c’est un processus coûteux, long et éreintant dans la plupart des cas. Deuxièmement, je ne pense pas que « cancer stade III » constitue un super bon dossier d’adoption. Troisièmement, on vient de me priver de la possibilité de connaître les joies de la grossesse. Quatrièmement, je suis tombée en enfer et j’en suis revenue tant bien que mal en rampant jusqu’à la sortie et j’ai cette épée de Damoclès sans arrêt au-dessus de ma tête. Va-t-elle tomber ? Quand ? Alors tu vois, la maternité, j’ai un peu fait une croix dessus, là tout de suite.

On a fait une fête samedi, mais on t’a pas invitée parce qu’on sait que tu es crevée

Alors je sais bien que j’ai l’énergie d’un poisson mort et que oui, la probabilité que je ne vienne pas à ta soirée est de 99,9%. Mais quand bien même, la maladie est déjà une forme d’exclusion. Je me sens déjà différente de tous mes anciens amis. J’en ai d’ailleurs perdu beaucoup car le fossé est tellement énorme que c’était inévitable. Mais même si je suis fatiguée, même si tu sais que je ne viendrai pas, invite-moi quand même. Au moins, j’aurais l’impression de faire partie de ta vie. Parce que voir que t’as fait une soirée sans moi sur Facebook alors qu’on était comme les doigts de la main, ben ça me donne juste l’impression que je suis exclue de ta vie.

Alternative acceptable : « Hey, je fais une soirée samedi. Je sais que tu es fatiguée en ce moment, mais si jamais t’as un regain d’énergie, t’es la/le bienvenu(e) ».

Tu vas t’en sortir !

Alors oui, je sais que quand tu dis ça, tu essaies simplement de t’en convaincre toi-même car tu en as besoin. Mais avec le cancer, il n’y a pas de garantie. Je n’ai jamais entendu mon oncologue me parler de « guérison », ni même de « rémission ». Pourtant oui, je vais bien. Maintenant. Mais dans 1, 2, 3 ans, je ne sais pas où je serai. L’épée de Damoclès peut me tomber dessus à tout moment et je dois vivre avec ça tous les jours. Personne ne sait de quoi demain sera fait.

Alternative acceptable : « ça va être difficile, mais je serai à tes côtés pour affronter tout ça. »

Dieu donne ses plus dures batailles à ses plus forts soldats

Alors déjà, tu vois, je crois pas en Dieu. Ensuite, même si c’était le cas, je crois pas que Dieu joue à la roulette pour savoir à qui il va donner le cancer. « Ah tiens, la Laura là, elle a l’air coriace. On va lui balancer un petit cancer avancé pour lui donner une leçon de vie et la faire grandir psychologiquement ». Non mais sérieusement, nous les cancéreux on est pas forts. On nage juste dans un océan de merde dans lequel on essaie de pas se noyer.

T’as pas l’air malade

Bah oui. Tu te dis pas que je sors le seul jour de la semaine où je vais bien, après que la vague des effets secondaires soit passée. J’ai mis 3 kg de maquillage, une perruque. J’ai dessiné mes sourcils. Je suis présentable. J’ai mis 3 h pour avoir l’air pseudo-normale. Donc ouais, j’ai pas l’air malade. Mais je le suis. C’est pas parce que j’ai un cancer que je dois avoir une face de fion. D’ailleurs, tous les cancéreux ne perdent pas leurs cheveux. Toutes les chimios ne sont pas alopéciantes. De la même manière que tous les handicapés ne sont pas en fauteuil roulant. Certaines maladies sont invisibles, mais ça reste des maladies, avec leurs effets secondaires et les dommages psychologiques qu’elles laissent dans leur sillage.

Alternative acceptable : « tu as bonne mine »

Je peux faire quelque chose ?

Ne demande pas si tu peux faire quelque chose. Fais-le. Il y a plein de choses à faire pour les malades : apportez-leur un repas dans un tupp pour les jours où ils sont trop fatigués pour cuisiner, faites-leur livrer des fleurs/un cadeau utile, regardez un film avec eux. Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. Les actes valent mieux que des paroles en l’air.

Ah ben toi au moins t’as pas besoin d’aller bosser demain !

Entre la chimio où je ne vais pas pouvoir manger pendant 1 semaine et aller bosser en ayant une vie sociale normale, le choix est vite fait. Je suis pas en train de me la couler douce chez moi, je suis en train d’essayer de survivre à une vague d’effets secondaires monumentaux qui me donne envie que tout s’arrête, juste pour enfin ne plus avoir de douleurs. Hey, mais si tu veux on échange ?

Et tu manges sainement, maintenant ?

Alors, que les choses soient claires : c’est pas parce que tu manges 3 feuilles de salade et que tu sniffes du quinoa le weekend que t’es immunisé(e) contre le big K. Alors oui, de temps en temps, je bois un coca. Mais mon alimentation est tout à fait équilibrée, merci. Et quand bien même, culpabiliser le patient en lui servant une phrase de ce genre qui implique que c’est à cause de ses choix alimentaires qu’il a un cancer, c’est très très bas. D’ailleurs, tu savais qu’il existe pas mal de mutations génétiques à l’origine de cancers ? Allez, je pose ça là.

Tu ressembles à un garçon avec ta coupe courte

Encore une fois, je ne l’ai pas choisie. Et quand bien même, personne ne te donne le droit de me juger avec des remarques sexistes.

Bon, les ami(e)s, je m’arrête là. Je crois que c’est déjà pas mal. Mais avis aux K-fighters, n’hésitez pas à rajouter vos perles dans les commentaires ci-dessous.

A très vite, pour de nouvelles aventures !

leslubiesdelaura

28 réflexions au sujet de “Top des choses à ne pas dire à une « cancéreuse »”

  1. Moi j ai eu ont t invitera a manger quand tu auras fini tes traitements ???
    Pourquoi je mange aussi pendant
    Et on parle pas des gens qui te font parler raconter et finisse parcte dire qu elles ont leur mano qui arrivent et qu’ elles ont peur , en fait elles se fichait de toi elles voulaient juste se rassurer , autant aller au but direct .
    Tu résumes tout parfaitement . Je vais découvrir ton blog que je viens juste de connaître.
    Pour moi le pire à été courage , ou tu es courageuse , non pas plus que tout le monde, on est dans une spirale et on avance , pas de courage , juste avancer

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou. Je découvre à peine ton blog et je suis déjà fan. Tu as tout bien résumé malheureusement 😏 Dans ma famille c’est un sujet tabou, donc ils ne posent pas de questions et ne veulent rien savoir. Personne ne me demande pour les examens et surtout personne n’est jamais venu une seule fois avec moi pour me soutenir etc. Quand je leur ai annoncé mon K, je leur ai dit de rester eux même, ouais bah je ne savais pas qu’ils étaient comme ça. Limite si on ose me demander comment je vais, par peur que je parle de K. On a l’impression que c’est contagieux. Mais ‘j’ai quand même eu le droit venant de ma sœur (aide soignante) « ton cancer se soigne bien donc je ne m’ inquiète pas pour toi », à « t’as plus tes règles c’est cool », et j’en passe. Bref ton blog est une pépite.. Merci ❤️

    Aimé par 1 personne

  3. A une amie à qui j’expliquais mes nouveaux traitements. …Ah ma pauvre tu vas jamais t’en sortir. ..
    Une autre venue me voir après un lourd protocole de chimio et rayon…..Ah la la t’as pris au moins 10 ans
    Une autre étonnée que je n’ai pas.perdu mes cheveux. ..C’est parce que ta chimio n’est pas très forte. ..

    Aimé par 1 personne

  4. La phrase qu’on m’a Souvent sortie « c est pris à temps ? » … pour moi c’etait Comme si on me demandait « tu vas t’en sortir? » ….

    J'aime

    1. pareil je l’ai eu des dizaines de fois celle là c’était terrifiant, au point que j’avais fait un break dans les annonces, j’en pouvais plus

      J'aime

  5. superbement bien résumé et très percutant, comme souvent, j’adore ta plume! le dessin est de toi? il est top
    alors moi j’ai eu le droit à :
    – tu peux m’appeler si tu veux car tu n’imagines meme pas par quoi tu vas passer (la veille de la première chimio c’est toujours très sympa)
    – ah non pas de baisse de moral, le moral c’est super important dans la guérison (niveau culpabilité on est pas mal là)
    – tu vas t’en sortir ?(t’es en train de me demander si je vais mourir là?)
    – ohlala mais vous êtes jeune (seul contexte où ce n’est absolument pas flatteur)
    – d’une opératrice en radiologie dans un hopital « vous allez vous en sortir?  » (bravo le tact)

    et j’en oublie certainement

    bisous ma belle Laura!

    J'aime

  6. bonjour j’ai découvert ton blog par muriel de mon crabe Paulo et je découvre que tu as eu envie d’écrire un article sur les phrase à éviter
    j’en avais écrit un il y a un an et je l’ai rallongé depuis !je n’ai pas eu la même chimio que toi et donc pas les mêmes conséquences mais on a beaucoup de phrases communes !
    je te mets le lien tu verras çà complète ou çà se ressemble
    bravo
    muriel
    https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/05/21/comment-ne-pas-etre-maladroit-avec-une-personne-qui-a-un-cancer/

    Aimé par 1 personne

  7. merci pour ce texte…
    pour ma part: « oh tu es verte maintenant »!!!
    –  » les cheveux c’est vraiment secondaire, tu t’en fous »
    –  » arrête de te plaindre, je ne suis pas un robot »… juste 1 semaine après l’annonce….après ma premiere chirurgie et la peur de démarrer la chimio
    –  » c’est bon calme toi , tu ne vas pas mourir, les cancer du sein c’est pas grave de nos jours »
    –  » la paire de nichons qu’elle se tape elle maintenant »!!..après ablation total pour cause génétique…mes seins étaient jolis avant, je n’avais pas besoin de faux et ça a fait un mal de chien pendant des mois…et oui une amputation du torse ça fait pas du bien…qu’elles y aillent elles …
    Après la repousse filasse._ » Tu t’en fous, tu en as c’est déjà ça et puis ça te va bien les cheveux courts »…!!
    Personne n’est venu à la maison , pas de repas, pas petits moments….rien ….seule au monde…et oui ils ont des vies très prenante avec les enfants et le travail….La famille a fui…la peur de se rappeler trop du cancer de maman…Moi c’est pas grave je pouvais me démerder…
    Bref ,j’ ai eu un cancer et je me suis battue presque seule..

    Aimé par 1 personne

  8. Je viens de découvrir votre blog très réaliste et avec humour j adore. J ai eu droit aussi à quelques perles lol je rigole maintenant mais C est loin d être drôle sur le coup. Suite à une ablation j ai eu droit à c est cool tu vas avoir un nouveau sein gratis comme s il n y avait aucun depassement et si C était cool de repasser sur le billard. Ensuite il y a eu: pour un cancer du sein il y a des moyens vous êtes un peu comme dans un cocon à l hôpital C est quand même un k commercial. Genre tous va bien j ai pas un cancer du colon. Et la dernière ça m embête de te savoir malade je préférerai que ce soit moi…. Ho mon dieu la menteuse ! Je te le prête un peu si tu veux 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre commentaire ! Ah le cancer du sein n’est jamais pris au sérieux c’est dingue ça ! Plusieurs de mes copines ont un cancer du sein métastatique et ça me rend folle quand les gens disent que c’est le cancer « facile ». Y’a pas de règle dans le cancer. En tout cas très bonne continuation à vous et au plaisir de vous relire !

      J'aime

  9. Je découvre ton blog, tu es une vraie bouffée d’oxygène ! J’ai eu droit à ces petites pépites
     » Tu sais c’est pas le cancer qui te tu, se sont les effets co-latéraux du traitement, mon frère a fait un arrêt cardiaque parce que son coeur n’a pas supporté la chimio … » Merci c’est sympa de me l’apprendre… C’est pas pour rien que je fais régulièrement des échos cardiaques.
    « Comment tu fais pour accepter la chute de tes cheveux, moi je ne le supporterais pas aussi bien que toi »
    Bin moi non plus je ne le supporte pas bien mais j’ai pas vraiment le choix banane …
    Continue ainsi Laura, j’adore te lire ❤

    Aimé par 1 personne

  10. Cet article devrait être partagé automatiquement aux proches des « cancéreuses », ça nous éviterai d’avoir envie de leur arracher la tête parfois !
    J’ajouterai le sempiternel « faut garder le moral surtout, c’est la moitié de la guérison ».. Mouais, mais la aujourd’hui, j’ai juste envie de déprimer sur mon canapé parce que ça craint d’avoir un cancer. Et c’est pas ça qui va me faire mourir plus vite, alors pouet pouet !
    Et pour ma part, atteinte d’un lymphome de hodgkin, J’ajouterai le « ah mais ça va, c’est pas le pire, il se soigne »… Ah merci, j’avais pas compris que je devais me réjouir d’être malade à même pas 30 ans en fait..

    Ceci étant, merci pour ce blog, j’ai beaucoup ri, je me suis reconnue souvent, ça fait du bien !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s