Mon combat

Septembre turquoise : sensibilisation aux cancers gynécologiques

Hello la blogosphère. Septembre est arrivé et avec lui un sujet qui me tient à cœur : la sensibilisation aux cancers gynécologiques. Vous l’aurez compris, Septembre turquoise c’est comme Octobre rose en moins connu. Moi j’ai surtout envie de vous parler du cancer de l’ovaire, car c’est le plus méconnu de tous et aussi celui qu’on détecte le moins. C’est aussi celui qui me touche personnellement. Saviez-vous qu’il n’existe aucun test de dépistage du cancer de l’ovaire ? C’est une maladie qui n’est pas détectée par les examens gynécologiques annuels (frottis, etc.). J’ai donc décidé de vous en parler un petit peu (sorry pour le sujet tire-la-tronche).

Sensibilisation au cancer de l'ovaire

Le cancer de l’ovaire : késako ?

Un cancer, c’est des cellules anormales qui se développent en masse, sans que votre système immunitaire puisse les arrêter. Tout le monde, même les personnes en bonne santé, développent des cellules cancéreuses. La différence, c’est que chez les personnes en bonne santé, le système immunitaire détruit automatiquement ces cellules alors que chez les personnes malades, le système immunitaire est pris au dépourvu et les cellules prolifèrent. Le type de cancer dépend de l’endroit primitif où ces cellules cancéreuses se développent. Dans mon cas : les ovaires. Si rien n’est fait, le cancer se vascularise et commence doucement à grignoter tout ce qu’il y a autour (dans mon cas : les ovaires, les trompes, l’utérus, les intestins, etc.).

Le stade posé au moment d’un diagnostic dépend de l’étendue de la maladie :

  • Stade I : tumeur limitée aux ovaires
  • Stade II : tumeur avec extension pelvienne (la tumeur touche l’utérus, les trompes, etc.)
  • Stade III : tumeur avec extension en dehors du pelvis (la tumeur s’étend autour de son site primitif mais reste localisée autour de ce dernier)
  • Stade IV : tumeur avec métastases à distance

J’ai été diagnostiquée d’un stade III b, à 27 ans.

Les symptômes

Les symptômes du cancer de l’ovaire sont souvent communs à de nombreuses autres maladies ou troubles bénins, raison pour laquelle ils sont souvent ignorés ou sous-estimés. La présence simultanée de plusieurs de ces symptômes doit néanmoins vous alerter :

  • Troubles urinaires (mictions fréquentes, difficultés à uriner, un peu comme une cystite)
  • Perte d’appétit (vous mangez deux bouchées et vous vous sentez pleine)
  • Douleurs dorsales
  • Troubles du transit (diarrhée ou constipation)
  • Augmentation du volume de l’abdomen (ventre de femme enceinte)
  • Perte ou prise de poids
  • Saignements ou troubles vaginaux
  • Douleurs abdominales
  • Fatigue extrême

Le cancer de l’ovaire est un cancer sournois, qui ne se voit pas. Sur cette photo, je suis malade mais je ne le sais pas :

IMG_3889
Malade sans le savoir

Je ressentais les symptômes suivants :

  • Perte d’appétit (oui mais je suis stressée)
  • Douleurs dorsales (oui mais j’ai une scoliose)
  • Constipation (oui mais je ne mange pas assez de fibres)
  • Prise de poids (oui mais je mange sur le pouce)
  • Abdomen rigide (oui mais je suis constipée)
  • Troubles urinaires (oui mais j’ai chopé une cystite)
  • Fatigue extrême (oui mais je travaille 40h/semaine dans un autre pays)
  • Douleurs abdominales (oui mais mes règles sont douloureuses)

Oui mais non, j’avais un cancer.

Mon docteur m’a renvoyée chez moi à plusieurs reprises en m’affirmant que j’étais simplement constipée et je l’ai cru. Jusqu’à être pliée en deux sans ne plus pouvoir bouger et à brûler mon ventre avec une bouillotte, seul moyen de me soulager un peu.

Le diagnostic

Prise de douleurs horribles, mon doc a enfin consenti à me faire passer un scanner où du liquide a été décelé dans mon ventre (de l’ascite, mais on ne le savait pas encore). J’ai donc enchaîné pendant 3 semaines les examens (IRM, scanners, échographie, etc.) durant mon séjour à l’hôpital où on m’a cherché toutes sortes de maladies. Le diagnostic a fini par tomber suite à une coelioscopie (on vous endort et on vous fait trois trous dans le ventre en y faisant passer une caméra pour voir l’intérieur). Bref, j’avais un cancer.

Si vous ressentez plusieurs des symptômes ci-dessus, le meilleur moyen de détecter un cancer des ovaires est de passer deux examens :

  • Une échographie endovaginale (oui, d’accord, c’est pas le fun mais ça peut vous sauver la vie)
  • Une prise de sang avec dosage du marqueur CA125 (souvent très élevé en cas de cancer de l’ovaire)

La prévention c’est maintenant !

Alors oui, sur les affiches, vous verrez : « le dépistage à partir de 50 ans », et toutes autres sortes de messages. Laissez-moi vous dire une chose : vous pouvez oublier tout ce baratin. Le dépistage, pour n’importe quel cancer, c’est maintenant !

Je suis tombée malade à 27 ans. Je suis en contact avec des patients de tous âges (14, 20, 21, 26, 34 ans, etc.). Quel que soit le cancer, il peut vous tomber dessus aujourd’hui. Soyez donc attentif aux signes, aux symptômes. Si quelque chose n’est pas normal, consultez sans attendre. Exigez des examens. Ne laissez pas les docteurs vous renvoyer chez vous sous prétexte que « vous êtes trop jeune pour avoir un cancer ». Il ne faut bien sûr pas tomber dans la paranoïa (évitez Doctissimo !) mais être attentif à son corps, en toutes circonstances. Et surtout, n’oubliez pas vos check-ups annuels !

Quelques chiffres

  • Le cancer de l’ovaire c’est 4500 nouveaux cas par an
  • L’âge moyen du diagnostic est de 65 ans (raison pour laquelle il est peu suspecté chez les jeunes !)
  • 75% des cancers de l’ovaire sont diagnostiqués à un stade avancé (III ou IV) où ils sont nettement plus difficiles à traiter
  • Les patientes porteuses de la mutation génétiques BRCA1 ou BRCA2 sont plus à risque de développer un cancer de l’ovaire

Parlez-en autour de vous et à très vite, pour de nouvelles aventures !

leslubiesdelaura

 

5 réflexions au sujet de “Septembre turquoise : sensibilisation aux cancers gynécologiques”

  1. Vous me renvoyez 5 ans en arrière!
    Tout ce que vous dites est tellement et similaire avec ma belle fille.
    Vous discutez ensemble je crois( Alicia…)
    Elle nous donne une belle leçon de vie,je suis admirative de son combat.
    Bon courage à vous et continuez à vous battre contre ce crabe!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s